Chine : le secteur de l’énergie solaire appelle à une guerre commerciale face à l’Europe

Les entreprises chinoises d’énergie solaire ont menacé d’entamer une guerre commerciale aujourd’hui (26 juillet) et appelé le gouvernement chinois à répondre par tous les moyens à une plainte anti-dumping déposée par leurs concurrents européens.

Sous la houlette de l’entreprise allemande SolarWorld AG, plusieurs sociétés ont demandé mercredi à l’Union européenne d’enquêter suite à des réclamations selon lesquelles les entreprises chinoises vendraient leurs produits à des prix inférieurs aux valeurs du marché européen, le premier marché mondial de l’énergie solaire. Cette initiative ne fait qu’ajouter de l’huile sur le feu, dans un conflit qui divise l’industrie.

SolarWorld avait déjà introduit une requête similaire aux Etats-Unis, ce qui a mené la première puissance économique mondiale à imposer en mai dernier des droits de douane de 31 % sur les panneaux solaires importés de Chine.

« Si l’UE décidait de suivre l’exemple américain et de lancer une enquête antidumping sur les produits solaires chinois, ce serait un véritable coup dur pour l’industrie solaire du pays », a déclaré Wang Yiyu, directeur de la stratégie chez Yingli Solar.

« L’ouverture de cette enquête entraînerait également une guerre commerciale générale entre la Chine et l’UE, avec de lourdes pertes des deux côtés », a-t-il averti lors d’une conférence réunissant quatre grandes entreprises du secteur qui opèrent en Chine (Yingli, SunTech, Trina et Canadian Solar).

Les entreprises occidentales de l’industrie solaire sont à couteaux tirés avec leurs homologues chinoises depuis des années. Elles assurent que les Chinois reçoivent des lignes de crédit généreuses qui leur permettent de vendre à des prix bas, alors que les acteurs européens du secteur peinent à se refinancer.

Une réaction européenne pourrait encourager la Chine à riposter en prenant le même genre de mesures à l’encontre des entreprises occidentales.

« Nous appelons le gouvernement chinois à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les intérêts légitimes du secteur solaire chinois », a affirmé M. Wang.

Près de 60 % des exportations solaires de la Chine, d’une valeur de 29,5 milliards d’euros, ont été destinées à l’UE en 2011, selon les quatre entreprises.

La Commission européenne dispose de 45 jours pour décider d’ouvrir une enquête.

Divisions

La requête introduite par SolarWorld et les entreprises qui l’ont suivie a suscité le mécontentement de nombreux acteurs du secteur qui considèrent qu’une guerre commerciale porterait atteinte à l’ensemble du secteur.

« Nous espérons que la Commission européenne reconnaîtra que toute mesure protectionniste nuirait à l’ensemble de l’industrie solaire européenne et qu’une guerre commerciale inconsidérée ruinerait des années de progrès », a déclaré Jerry Stokes, directeur des affaires européennes chez Suntech, le numéro un mondial des panneaux solaires.

La Coalition for Affordable Solar Energy basée aux Etats-Unis s’est dite « complètement découragée face aux initiatives inutiles et destructives de SolarWorld » et a exhorté l’UE à rejeter cette pétition.

EurActiv avec Reuters – Traduit de l’anglais par Coline Godard

 Cliquez ici pour consulter le texte source.

 

Publicités

One comment

  1. […] 6-https://littlegreeneurope.wordpress.com/2012/07/26/chine-le-secteur-de-lenergie-solaire-appelle-a-une… Share: […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :